Alésia 14 a été créé en 1984 à la faveur d’une circulaire de Georgina Dufoix, ministre des Affaires sociales et de la Solidarité nationale de 1984 à 1986. Celle-ci encourageait la création d’actions de prévention des mauvais traitements.

C'est la prise de conscience de la nécessité d’apporter de l’aide aux parents en difficulté, souvent isolés, qui a présidé à la création de ce service. Michelle Rouyer et Janine OXLEY en furent les fondatrices à partir de leur expérience au Relais Alésia. Le professeur Soulé en a présidé le comité technique.

Au Relais Alésia parents et enfants apprennent à vivre séparés. Séparation le plus souvent décidée par un juge, parfois consentie. Ils parlent leur souffrance, racontent leur blessure, expriment leur désarroi. Des thérapeutes les aident à démêler leur histoire. Certains expriment le regret de ne pas avoir fait plus tôt une pareille expérience, pressentant qu’ils auraient été des parents différents. La séparation aurait-elle pu être évitée? C'est de cette question qu'est née l’idée d'un lieu d'accueil et d'accompagnement des parents en souffrance dans une perspective de prévention.

Des 1998,  le service évolue peu à peu vers  une nouvelle forme d’accompagnement née de l’expérience d’Alésia 14 et des besoins de l’Aide Sociale à l'Enfance en matière de visites médiatisées.

En 2000, le service se développe à la faveur d'un déménagement dans le 12ème arrondissement grace à l’augmentation de la subvention de la ville de Paris ainsi que de l’octroi d’une subvention du Ministère. Alésia 14 s’appellera désormais CAP Alésia.

Dés lors l’activité autour des visites médiatisées ne cessera de prendre de l’importance. Prévention et protection de l’enfance sont liées dans toutes les activités du service. Cap Alésia est repéré dans le champ psycho-social pour sa capacité à accueillir des situations complexes dans le contexte de la protection de l’enfance.

Les points forts du service :

  • un accueil individualisé des familles par des psychogues cliniciennes
  • un travail en partenariat
  • une observation- évaluation des situations
  • un engagement dans les écrits

 
En 2002, une recherche de 3 ans menée en collaboration avec l’INSERM (U 502) met en évidence la pertinence de nos modes de prise en charge.

 
 
CFPE Etablissements 71 bd de Brandebourg 94200 Ivry-sur-Seine
Tél : 01 83 01 00 70 - Fax : 01 46 58 33 10 - cfpe-ets@cfpe-ets.fr
Site internet financé par la Fondation pour l'Enfance
Agence web Saint Brieuc