La complémentarité éducative

Tout le travail que nous nous proposons de mener à la Maison d’enfants de Saint-Chéron, est de mettre tout en œuvre pour passer d’une situation de « rivalité » avec les familles, à une complémentarité dans l’action éducative.

Nous insistons sur le fait que le projet éducatif de l’enfant nécessite une alliance éducative entre les professionnels et la famille.

Les professionnels apportent une aide supplétive humaine, morale, psychologique, technique ainsi qu’un conseil éducatif mais, en aucun cas, se substituent à la famille, aux parents.

Nous préférons donc parler de suppléance plutôt que de « substitut » parental.

La complémentarité éducative s’articule autour de trois axes  :

  • Informer
  • Consulter
  • Négocier

les entretiens familiaux

Les entretiens familiaux se sont progressivement mis en place dès 1988 dans le bureau de la psychologue-psychanalyse, pour un travail qui se présente d’emblée comme différent de l’accueil dont les parents bénéficient à la Maison d’enfants.

Pour chaque famille, les entretiens familiaux ont lieu environ six fois dans l’année, dans le bureau des psychologues. Sont présents à ses entretiens:

  • la famille (père et mère ensemble ou séparément)
  • la psychologue
  • l’éducateur référent
  • l’enfant

une interaction triangulaire


Il nous paraît essentiel de placer notre action éducative dans un système d’interaction triangulaire.

 

Il s'agit d'éviter le « double lien » qui met l’enfant en situation de conflit de loyauté :

  • "si je m’intègre dans les coutumes de mon institution, je trahis ma famille"
  • "si je suis en accord avec ma famille, je trahis la confiance de mes éducateurs ! "

 Ce conflit de loyauté risque fort de mettre l’enfant au centre de tous les désaccords entre la famille et l’institution.

 Tout le travail que nous nous proposons de mener à la Maison d’enfants de Saint-Chéron, est de mettre tout en œuvre pour passer d’une situation de « rivalité » avec les familles, à une « complémentarité » dans l’action éducative.

Il est important dans ces entretiens de s’appuyer sur les compétences identifiées des parents pour développer les fonctions parentales plus défaillantes.

L’objectif de ces entretiens :

  • Travailler sur la séparation imposée ou pas, et sur la souffrance qu’elle représente de façon différente pour l’enfant et pour les parents.
  • Par ce travail, de redonner aux familles les moyens d’assurer elles-mêmes la protection de leurs enfants
 
 
CFPE Etablissements 71 bd de Brandebourg 94200 Ivry-sur-Seine
Tél : 01 83 01 00 70 - Fax : 01 46 58 33 10 - cfpe-ets@cfpe-ets.fr
Site internet financé par la Fondation pour l'Enfance
Agence web Saint Brieuc