Comment se débarrasser des vers dans les selles ?

par CFPE Santé
195 les vues

Les vers intestinaux sont de petits vers blancs filiformes présents dans le corps humain. En général, ils ne sont pas dangereux, mais peuvent toutefois causer de l’inconfort. Ces parasites sont très nombreux et ont des formes variées. Pour les traiter, il est important d’en savoir davantage à leur propos. Zoom dans cet article sur leurs causes, symptômes et traitements.

Quelles sont les causes des vers intestinaux ?

Les vers intestinaux se logent dans le tube digestif, notamment dans l’intestin. Ils sont multiples et sont catégorisés en deux groupes. Il s’agit des vers ronds et des vers plats :

  • Les oxyures : ce sont de petits vers ronds qui se développent dans le gros intestin et l’intestin grêle en provoquant une oxyurose. Ils trouvent refuge dans la région de l’anus en entrainant de fortes démangeaisons nocturnes,
  • Le ténia : encore appelé le ver solitaire, le ténia est un ver plat qui entre dans l’organisme par voie digestive,
  • L’ascaris : il s’agit d’un ver rond qui se nourrit du contenu intestinal,
  • La douve du foie : ce petit ver intestinal en forme d’amphore éclot dans l’intestin et s’installe dans les voies biliaires et dans le foie. 

Quels sont les symptômes des vers intestinaux ?

L’origine de ces vers dans les intestins est variable suivant le type. Les oxyures se transmettent par le biais de légumes non lavés et de fruits consommés crus. Le ver solitaire quant à lui se transmet par la consommation de viande de porc ou de bœuf peu cuite ou crue. L’ascaris se trouve dans l’eau souillée et sur les fruits et légumes mal lavés et crus. La douve du foie, quant à elle, peut être causée par la consommation de salades sauvages ou de cresson.

Lire aussi : L’œsophagite chez les bébés : les symptômes et le traitement

Quels sont les symptômes des vers intestinaux ?

Les symptômes engendrés par les vers intestinaux sont variables selon le type de ver. La présence des oxyures peut être à l’origine des démangeaisons anales. Ces dernières apparaissent principalement la nuit quand la femelle pond ses œufs. D’autres symptômes comme le manque d’appétit, la nervosité ou les insomnies peuvent aussi favoriser la présence de ces vers. Le ténia quant à lui est responsable des douleurs abdominales, de manque d’appétit, de constipation et de diarrhée. L’ascaris est à l’origine de plusieurs symptômes dont :

  • Les douleurs abdominales,
  • La fatigue,
  • Les vomissements,
  • La toux.

Par ailleurs, la douve du foie peut se manifester par un ictère, une fièvre et par une hépatomégalie suivie de douleurs au niveau des côtes droites. 

Comment traiter les vers intestinaux ?

Comment traiter les vers intestinaux ?

Pour soulager ce trouble de la santé, il est nécessaire d’adopter certains réflexes et de mettre en place un traitement médicamenteux adapté. Vous pouvez vous procurer des médicaments antihelminthiques comme le pyrantel, le flubendazole, et le mébendazole à prendre par voie orale sous forme de gélules ou de comprimés. À cet effet, la prise se fait suivant le poids de la personne atteinte et le type de ver intestinal détecté.

Il existe également des remèdes naturels contre les vers intestinaux dont les bienfaits sont reconnus. L’utilisation des huiles essentielles comme la cannelle et la cardamome conviennent parfaitement au traitement des vers intestinaux. Le thym à bornéol est aussi un anti-défectueux qui élimine les oxyures, l’ascaris et le ténia en empêchant leur accroissement cellulaire.

Pour prévenir ces parasites intestinaux, il est aussi recommandé d’avoir une bonne hygiène : se laver soigneusement les mains avant et après chaque passage aux toilettes, se couper et se nettoyer régulièrement vos ongles. Avant de manger les fruits ou les légumes, il est conseillé de se laver avec une brosse et de l’eau vinaigrée. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire