Comment traiter la colique du nourrisson ?

par CFPE Santé
798 les vues

Au cours de la journée, les bébés peuvent être perturbés et se mettre à pleurer sans véritable raison. Lorsque ces pleurs s’allongent et deviennent discontinus, c’est peut-être le signe qu’ils souffrent de coliques. Qu’est-ce qu’une colique du nourrisson ? Quels sont les symptômes pour la reconnaitre ? Comment soulager l’enfant de cette crise ? Retrouvez notre décryptage dans cet article.

Que faut-il comprendre par la colique du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson se traduisent par des moments de pleurs qui adviennent la plupart du temps après le biberon ou la tétée. Elles débutent généralement quelques semaines après la venue au monde du bébé. Les crises de pleurs apparaissent subitement et se calment d’elles-mêmes, ce qui peut être très déconcertant pour les nouveaux parents. L’origine des coliques peut être difficile à dénicher, cependant les crises s’arrêtent soudainement, souvent au bout du troisième ou quatrième mois.

Quelles peuvent être les causes de la colique du nourrisson ?

L’origine des coliques peut se révéler compliquée à déterminer. Cependant, il existe quelques causes probables qui peuvent être avancées. Tout d’abord, l’intestin du nourrisson peut avoir mis du temps à atteindre la maturité qu’il faut afin de permettre une bonne digestion. Dans ce cas, il survient des spasmes et des ballonnements. Ensuite, il peut s’agir du fait que le nourrisson ait avalé une grande quantité d’air lors de la tétée, ce qui provoque aussi des ballonnements et une aérophagie. 

Quelles peuvent être les causes de la colique du nourrisson ?

Dans ce même sens, les coliques peuvent être dues à une réaction indirecte au lait de vache, lorsque la nourrice consomme une grande quantité de produits laitiers. C’est aussi le cas quand le bébé est nourri de manière artificielle au lait de vache. Enfin, l’anxiété chez la mère peut aussi favoriser la survenue de coliques puisque le nourrisson est sensible aux émotions de sa maman.

Quels sont les symptômes des coliques du nourrisson ?

La colique du nourrisson est généralement caractérisée par de forts pleurs, suivis des caractéristiques physiques suivantes :

  • Émission répétitive de gaz,
  • Poings serrés,
  • Visage rouge,
  • Ventre ballonné ou dur,
  • Dos arqué et jambe raidie.

Un enfant qui a des coliques n’est pas forcément malade. La preuve est qu’il a un bon réflexe de succion, il est tonique et dort correctement. Aussi, il ne présente pas de fièvre et ses selles et urines ne présentent aucune anormalité. Par ailleurs, sa croissance n’est pas entravée. 

Quel traitement contre les coliques de bébé ?

Quel traitement contre les coliques de bébé ?

Bien que la colique n’entraine pas d’effets néfastes sur le développement du bébé, il peut être éprouvant pour la famille. Heureusement, il existe quelques astuces simples et efficaces pour soulager le bébé et lui permettre de retrouver son bien-être. En voici quelques-unes :

  • Bercer le nourrisson et lui parler avec une voix rassurante,
  • Veiller à l’emmener dans une pièce calme à intensité lumineuse réduite,
  • Masser légèrement son ventre en suivant le sens des aiguilles d’une montre,
  • Éviter de le suralimenter et veiller à ce qu’il n’absorbe pas trop d’air lorsqu’il tète,
  • Donner à l’enfant un seul sein par tétée ou un sein deux fois de suite afin qu’il atteigne le lait gras capable de prévenir les coliques,
  • Privilégier la tétée naturelle à celle artificielle.

Pour finir, certaines pistes proposées peuvent soulager un enfant et pas un autre. Tout dépend donc de chaque nourrisson et de l’origine de son mal. 

Articles similaires

5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire