L’œsophagite chez les bébés : les symptômes et le traitement

par CFPE Santé
56 les vues

L’œsophagite est un terme pas trop courant, mais il implique une affection non négligeable. En effet, comme le sous-entend son suffixe (ite), l’œsophagite désigne une inflammation de l’œsophage qui est la partie du tube digestif se trouvant entre la bouche et l’estomac. Elle peut avoir plusieurs causes. Zoom sur les origines, les symptômes et les solutions contre cette inflammation.

Les différents types de reflux gastro-œsophagien chez le bébé

On distingue deux types de reflux gastro-œsophagiens : le reflux simple et le reflux compliqué. Les reflux ou régurgitations du bébé sont un mélange de salive et de lait. Elles sont assez régulières et sans danger et apparaissent le plus souvent après un breuvage, quand il y a une remontée du contenu de l’estomac vers l’œsophage.

La présence de ces reflux ou régurgitations peut être expliquée par le fait que l’anneau valve chargé d’empêcher la remontée de l’estomac vers la bouche est encore immature chez les bébés. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les régurgitations sont également appelées reflux gastro-œsophagiens simples.

Il arrive toutefois que le problème soit associé à d’autres symptômes. Dans ce cas, la situation devient plus compliquée. Le bébé peut alors présenter des problèmes de santé comme :

  • Des troubles du sommeil ;
  • Une perte de poids ;
  • Du sang dans les régurgitations ;
  • De l’irritabilité ou des douleurs au moment de boire ;
  • Une voix rauque.

Dans les faits, nombreux sont les bébés qui font face à des reflux ou régurgitations, mais un faible nombre souffre d’œsophagite. Lorsque les symptômes mentionnés ci-dessus sont notés, alors le pédiatre peut faire un diagnostic pour vérifier s’il s’agit réellement d’œsophagite. Il vous donnera aussi des conseils pour une meilleure prise en charge de l’enfant.

Quand s’inquiéter pour bébé ?

Il est inutile de vous alarmer à la moindre régurgitation de bébé. Toutefois, si vous constatez les signes que nous avons cités précédemment, alors vous devrez l’emmener au plus tôt chez un pédiatre. Cela permettra de limiter les risques et de traiter le problème le plus rapidement possible.

Lorsque le pédiatre soupçonne une œsophagite, il peut effectuer un examen complémentaire. Il s’agit généralement d’une endoscopie sous anesthésie. Avec les appareils prévus à cet effet et une mini-caméra, il observera l’œsophage afin de voir s’il contient des zones d’ulcérations. Dans ce cas de figure, des prélèvements sont effectués pour savoir s’ils intègrent des éléments relatifs à une inflammation.

Les traitement en cas d’œsophagite chez le bébé

Les traitement en cas d'œsophagite chez le bébé

Si votre bébé souffre d’œsophagite, alors sachez que le traitement sera médicamenteux. Généralement, il consiste en un antisécrétoire, un inhibiteur de la pompe durant un mois et à pleine dose, puis pendant 15 jours en demi-dose. Le rôle du médicament est d’éviter les remontées trop acides.

En outre, les parents devront veiller au maximum sur leur bébé. Cela permettra par la même occasion de rassurer celui-ci et de le calmer. Concernant les médicaments, il faut savoir qu’ils n’ont rien de magique. Ce qui veut dire que tant qu’il y aura des reflux ou régurgitations, alors il est toujours probable que l’œsophagite refasse son apparition.

En France, il n’y a véritablement pas d’évolution séquellaire de cette inflammation chez les bébés. Si vous remarquez des signes suspects, alors emmenez votre bébé au plus vite chez le médecin.

Articles similaires

4/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire