Comment traiter la névrite vestibulaire ?

par CFPE Santé
62 les vues

Outre la capacité à nous permettre d’entendre les sons, les oreilles sont composées d’un système vestibulaire qui nous protège des vertiges. Il rend également possible la stabilisation de la posture et du regard. Cependant, lorsque ce système dysfonctionne, il peut provoquer une névrite vestibulaire qui se caractérise par une crise de vertiges violents. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur cette pathologie.

Névrite vestibulaire : qu’est-ce que c’est ?

Également appelée neuronite vestibulaire, la névrite vestibulaire désigne une inflammation des nerfs vestibulaires situés à l’intérieur de l’oreille. Elle provoque des étourdissements et des problèmes d’équilibre. Bien que cette affection médicale soit bénigne, elle peut être responsable de violents vertiges suivis ou non de nausées ou de vomissements.

La névrite vestibulaire ne constitue aucunement une maladie inquiétante. En effet, lorsque les nerfs vestibulaires se trouvent altérés, le système nerveux agit sur le centre commissural et les données visuelles et proprioceptives afin d’établir l’équilibre. Cela voudrait signifier que même en absence de traitement, le patient atteint peut retrouver la synchronisation d’autrefois de ses mouvements. Toutefois, cette cure demande assez de temps.

Névrite vestibulaire : qu’est-ce que c’est ?

Causes de la névrite vestibulaire

Jusqu’à ce jour, les causes exactes de la névrite vestibulaire restent inconnues. Néanmoins, voici ci-dessous une liste des causes possibles de cette pathologie :

  • Une infection virale : une infection virale de l’oreille interne peut dans certains cas provoquer une névrite vestibulaire. Généralement, les virus de l’herpès sont suspectés d’être responsables de cette maladie ;
  • Une inflammation : une inflammation de l’oreille interne peut endommager les nerfs vestibulaires et déclencher une névrite vestibulaire ;
  • Le traumatisme : les traumatismes crâniens peuvent également contribuer au développement de la névrite vestibulaire :
  • Les troubles vasculaires : les problèmes de circulation du sang dans les vaisseaux sanguins de l’oreille interne peuvent aussi provoquer une névrite vestibulaire.

Par ailleurs, le stress et les facteurs génétiques peuvent également contribuer au développement de la névrite vestibulaire.

Voir aussi : Que faire en cas de grossesse extra-utérine ?

Symptômes de la névrite vestibulaire

Les symptômes d’une névrite vestibulaire peuvent être invalidants et impacter sérieusement la qualité de vie des personnes affectées. Contrairement aux autres pathologies qui atteignent l’oreille, la névrite vestibulaire n’engendre ni perte d’audition ni acouphènes. Généralement, elle apparait par des symptômes tels que :

  • Des vertiges violents ;
  • Des nausées ;
  • Des vomissements ;
  • Des étourdissements ;
  • Des troubles de l’équilibre.

Les crises vestibulaires peuvent durer entre 7 et 10 jours. Certains patients présentent d’autres crises consécutives moins sévères dans les semaines qui suivent qui peuvent engendrer une forme de déséquilibre durant des mois. Dans ce cas, il faut consulter un spécialiste de la santé pour qu’il vous apporte un diagnostic précis et un traitement adéquat.

Traitements de la névrite vestibulaire

Traitements de la névrite vestibulaire

Il n’existe pas de traitement particulier pour soulager la névrite vestibulaire puisqu’avec le temps, elle part d’elle-même. Toutefois, en attendant qu’elle s’estompe d’elle-même, il existe diverses solutions naturelles pour l’apaiser. Il est, par exemple, possible d’utiliser le gingembre. Ce remède est un excellent stimulant du système immunitaire. Ses propriétés anti-inflammatoires permettent d’éliminer les vertiges en donnant au patient un meilleur équilibre.

Grâce à ses propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, la fleur de la camomille traite également la névrite vestibulaire. Pour cela, il suffit de boire une tasse d’infusion de camomille chaude tous les jours. Le basilic et la menthe poivrée sont aussi des plantes aux nombreux bienfaits utiles pour traiter les nausées et les vertiges. Pour utiliser le basilic, vous devez boire une tasse d’infusion de cette plante pendant au moins deux semaines. Quant à la menthe, il est recommandé de la boire au moins 3 fois par jour pour une guérison efficace.

Articles similaires

4.5/5 - (2 votes)

Laisser un commentaire